Objectif « Pleine Conscience de ses états internes »

Avez-vous remarqué combien il est facile de se laisser aller aux humeurs moroses (surtout quand on rentre dans l’hiver!), à la mélancolie douce que l’on porte en bandoulière, au sentiment d’insatisfaction généralisée, à la contrariété retenue entre les mâchoires serrées ou à la frustration explosive? Personne ne contestera qu’il est davantage aisé de se laisser tournoyer dans les « vibrations négatives » (quitte à les cultiver d’ailleurs) plutôt que d’agir pour rester zen ou positif.

S’il est impossible de contrôler l’arrivée des événements extérieurs qui nous impactent, on peut apprendre à faire le choix de ses états internes!

Les « états internes » sont nos émotions, nos sentiments paramétrés par nos pensées, croyances et ressentis.

Développons notre « Pleine Conscience de nos états internes » car nous sommes responsables de nos émotions, sentiments et ressentis. Nous avons la responsabilité sur la façon dont nous réagissons aux événements:

  • Nous pouvons décider ou non de nous laisser envahir par l’impact négatif de ces événements, nous laisser (parfois avec délectation!!!!) submerger par la colère, la tristesse, le doute, l’aigreur, la frustration.
  • Nous pouvons à leur tour laisser ou non ces émotions nous impacter de manière telle que nous réagissions dans le désespoir, la fermeture, le rejet, la violence, etc.

Comme moi, je suis sure que vous avez des personnes dans votre entourage qui vous ont déjà impressionnées par leur manière d’accueillir ce qui leur arrivent avec « sagesse », en parvenant – ce qui demande parfois un gros effort – à ne pas prendre les choses personnellement (« c’est trop injuste, c’est toujours à moi que ça arrive! ») mais à transcender la situation critique de manière positive et constructive.

Il s’agit là d’une véritable « responsabilité d’Être » : il nous appartient de maintenir notre niveau d’attention sur ce qu’il y a de beau, sur ce qu’il y a de bon autour de nous.

Pour augmenter le niveau de conscience de ce qui se joue, il y a souvent un petit nettoyage à faire au niveau des croyances car, même si notre Ego souffre de se l’entendre dire, nous avons bien souvent un bénéfice secondaire, un « encore besoin » de rester patauger, voire de se vautrer dans les énergies basses qui nous empêchent de prendre au plus vite les événements du bon côté.
Ehhhhh! Ooooh! C’est pas si facile d’être heureux ni de s’aimer Soi « tout simplement »!!!!
Parfois notre « abîme-besoin » de soi-disant justice, d’amour, de protection ou d’attention se manifeste de manière telle que nous n’arrivons pas à lâcher prise, nous mettons toute notre énergie à construire nos « bourreaux » et à réveiller les « sauveurs » qui rodent autour de nous en nous victimisant

Quel dommage car en croyant y gagner, nous payons un prix élevé! Celui de passer à côté de l’équilibre et du bien-être.
En nous maintenant à un niveau de « vibration élevée », en veillant que nos pensées sont constructives, nous nous mettons dans les meilleures conditions pour repérer et saisir les opportunités et événements positifs. Au contraire, si nous nous mettons dans un état interne défaitiste (niveau de « vibration basse »), ne nous étonnons pas d’attirer les événements « lourds ».

Être négatif(ve), c’est facile. Être zen et/ou positif(ve), ça se travaille, ça demande une réelle implication de Soi.
En avant pour plus de responsabilités, de Pleine Conscience de ses états internes grâce au coaching !!!

Autres articles

Il n'y a pas encore de commentaires.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.