Management de nouvelle génération

Il n’y a rien à faire, les temps ont changé : les nouvelles générations Y et Einstein (nées après 1985) qui arrivent toujours plus nombreuses dans le monde du travail bouleversent toutes les clés de management des sociétés d’antan…

Habitués pour la plupart dès leur plus tendre enfance au confort matériel et à avoir un certain pouvoir de décision, les représentants de ces générations estiment plus que logique d’associer travail et bien-être – et même, d’exiger un équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle comme une condition sine qua non pour donner le meilleur d’eux-mêmes.
Que les entreprises se le disent, ils ne lâcheront pas leurs prérogatives acquises depuis toujours : qu’on les traite comme des pairs, qu’on écoute leur point de vue, qu’on tienne compte de leurs avis et désidératas, qu’on les laisse utiliser un mode de communication surtout virtuel, qu’on leur donne accès aux nouvelles technologies.

Assimiler ces nouvelles générations à la fois pleine d’impertinence et de pertinence dans le monde de l’entreprise ne manque pas de modifier en profondeur l’organisation du travail et les milliers d’interactions qu’elles entrainent. Ces jeunes recrues sont contre-performantes dans les rapports d’obéissance auxquels leurs ainés étaient habitués.

Certains cadres nés après-guerre voudraient nier ou rejeter ce rapport au monde particulier qui peut sembler à priori un obstacle à la performance et à la réussite de l’entreprise. Ils voudraient conserver leur mode de fonctionnement hiérarchique et technologique d’origine.
Dommage, car les entreprises ont tout à gagner à revoir la donne, à se nourrir du regard neuf de leurs jeunes collaborateurs, quitte à adapter certains principes de fonctionnement (relationnels ou organisationnels) s’ils sont obsolètes ou étriqués.

Quoiqu’il en soit, il est crucial pour les entreprises d’aujourd’hui de miser sur une harmonisation de la diversité de ses collaborateurs. L’immense potentiel des générations montantes ne demande qu’à être canalisé, pour le plus grand bénéfice de tous.

Loin de m’appauvrir, ta différence m’enrichit

Plus que jamais, les plus jeunes collaborateurs ont besoin de leaders inspirants, capables de leur donner envie de se dépasser grâce à leur qualité de management, à leur cohérence et leur authenticité. Les réels leviers de motivation dépassent désormais la simple motivation financière. Les jeunes d’aujourd’hui ne travaillent pas pour une entreprise. Ils se bougent et mettent toute la gomme pour des projets qui font la différence, ils aiment interagir avec des personnes avec qui ils partagent cohérence et plaisir de collaboration. Leur motivation est basée sur l’autonomie, la maîtrise et la pertinence.

Le « management nouvelle génération » encourage cette motivation au travers de comportements-clés à adopter et à encourager au sein des équipes :

  • donner du sens, avoir une vision claire et des moyens adéquats pour y parvenir,
  • faire confiance, savoir déléguer, et « être exemplaire »…
  • lire plus

Le « management nouvelle génération » sait également que la gestion des interactions intergénérationnelles est un des nouveaux défis du monde du travail car tant qu’elles ne sont pas bien comprises, elles amènent souvent malentendus, maladresses, conflits, voire démotivation et mal-être.

Une clé dans la gestion de la diversité générationnelle : investir dans l’humain.

Tant la qualité de l’organisation du travail que la qualité relationnelle ont un impact sur la qualité des interactions et sur le bien-être des collaborateurs. Le développement personnel doit faire désormais partie de l’attirail des managers, pour:

  •     aider les cadres à mieux se connaître et maîtriser leurs interactions avec autrui,
  •     apprendre aux salariés à mieux coopérer, à mieux gérer leurs interactions et à être davantage « autonomes »,
  •     chacun étant appelé à collaborer et être capable de construire en partie le cadre de leur action.

Les formations et autres outils de « développement personnel » (notamment le coaching, les médiations, la gestion de conflit, la Biodanza® en entreprise…) permettent aux différentes générations d’échanger et de s’harmoniser. Ils aident les collaborateurs d’une même entreprise ou d’un même département à mieux comprendre les différences de leur mode de fonctionnement et à prendre conscience de l’avantage de ces différences, dans le but d’acquérir un rapport à Soi, à autrui et au travail à la fois plus harmonieux et plus efficace. Ils permettent de relier magistralement les objectifs individuels chères aux nouvelles générations (amélioration du bien-être) et les objectifs organisationnels des entreprises (augmentation de la performance).

Autres articles

Il n'y a pas encore de commentaires.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.